←  Photo Flore

Forum Olympus France

»

Arums

Photo de thomasbordaldea thomasbordaldea 15 déc. 2018

Bon, nous sommes d'accord le plus grand sur le sujet c'est Mapplethorpe, mais bon on peut quand même faire joujou :

 

 

Prima nocte

 

 

181215093911407575.jpg

 

 

 

 

Banana split

 

181215094537547296.jpg

 

 

 

 

Citer

Photo de faj faj 16 déc. 2018

salut

 

la 2 pour moi :bravo:

 

la 1 ne me parle pas du tout ...

Citer

Photo de thomasbordaldea thomasbordaldea 16 déc. 2018

 

la 1 ne me parle pas du tout ...

 Salut et  merci,

 

je comprends pour la 1.

 

Je suis sûr du tire (prima nocte = première nuit =défloration = coutume barbare de l'époque médiévale où le mari expose au balcon le drap tâche de sang après la nuit de noces et prouve et la virginité de sa femme et que son honneur est sauf) Pour ceux et celles qui ont vu Brave Heart (M. Gibson, il est rappelé dans le film un droit de cuissage désigné sous le nom de Prima nocte).

 

Pour le choix de la photo, où la MAP est faite sur la tache de rouille qui flétrit le pétale, je suis moins sûr. Je ne suis pas certain d'avoir été chercher dans le bon répertoire, car les deux arums ont donné lieu à des dizaines de photos quotidiennes pour suivre leur évolution cet été.

 

Pour info j'ai utilisé l'olympe 60mm macro et le 40-150 mm 2,8 pro en proxy (pour moi aussi bon que le 60 mm dans ce type d'exercice, mais je viens de le vendre..)

 

Bon week-end

Citer

Photo de ric387 ric387 17 déc. 2018

Comme faj.
Citer

Photo de olyerit olyerit 17 déc. 2018

M'enfin se référer à Mapplethorpe ( dont on sait qu'il est gay ) et laisser imaginer la défloration provoquée par le mari de l'innocente épouse entraîne quelque peu une antinomie étrange ... Quant à la vision de la femme, l'époque n'est-elle pas dépassée ? Mais de l'avis de Ric et Faj  :hello:

Citer

Photo de thomasbordaldea thomasbordaldea 18 déc. 2018

M'enfin se référer à Mapplethorpe ( dont on sait qu'il est gay ) et laisser imaginer la défloration provoquée par le mari de l'innocente épouse entraîne quelque peu une antinomie étrange ... Quant à la vision de la femme, l'époque n'est-elle pas dépassée ? Mais de l'avis de Ric et Faj  :hello:

 

Salut,

 

Je suis curieux de savoir ce que les préférences sexuelles d'un artiste entretiennent avec son oeuvre. Le Caravage était homosexuel et assassin, Cocteau et Pasolini "seulement" homosexuels comme Michel-Ange. Je ne vais pas dresser une liste, elle serait bien trop longue...

 

Michel-Ange et Caravage ont produit un oeuvre sacré et profane. Je serais curieux de savoir si tu ne vois pas "une antinomie un peu étrange" dans le fait que non seulement Michel Ange ait pu recevoir des commandes très importantes de l'Eglise catholique qui fustigeait l'homosexualité comme un crime, mais que son mécène Laurent de Médicis lui ait commandité le tombeau de sa famille, oeuvre magistrale au demeurant. Le tombeau de sa famille, l'endroit où elle sera en communion avec son créateur, exécuté par un homo ? Fi, Monsieur, ça ne sa fait pas !

 

Cocteau homo et Anouilh hétéro n'ont eu de cesse d'écrire et de mettre en scène de grands classiques mythologiques, certains de leurs récits s'inspirent de la mythologie grecque dominée par le polythéisme, alors qu'au moment où les deux Français écrivent leurs compatriotes et une bonne partie du monde ont adopté depuis longtemps une  religion monothéiste. Ne trouve-tu pas cela un "peu dépassé" ? Pasolini le maudit inverti a revisité la Passion du Christ !

 

Dans la société actuelle, jusque dans la France où nous vivons, certaines femmes de confession musulmane ont recours a une pratique que tu jugeras certainement barbare. Lorsqu'elles ont "pêché" avant le mariage, lorsque s'annoncent leurs noces elle requièrent les service d'un chirurgien pour recoudre leur hymen, car en France elles seraient répudiées, mais ailleurs lapidées pour s'être présentées impures devant leur époux. Je considère qu'il s'agit là d'une pratique et d'une vision de la femme totalement dépassée. Malheureusement c'est une réalité, autant que les faits que j'ai exposés plus haut en était une à l'époque médiévale, comme brûler les "sorcières" dont le mythe a présidé à la création de nombreux livres, films, séries télévisées assez dépassés en regard du matérialisme de notre société (je parle naturellement de l'aspect philosophique, mais cela n'avait pas échappé à ta sagacité !) 

 

Ne t'en déplaise, l'histoire de l'art fourmille d'oeuvres dépassées selon les critères que tu emploies. Pourquoi Picasso repend-il une série sur les Ménines de Vélazquez au XXème siècle ? Pourquoi réinterpréte-t-il Les Femmes d'Alger de Delacroix (1834) qui montrent l'intérieur d'un harem. Pour la société occidentale du temps de Picasso, la notion de harem relève pourtant d'un mythe un peu dépassé. Pourquoi parmi les Primitifs de la photo (c'est une Ecole internationale et non pas un sobriquet désobligeant)les tenants de l'Ecole pictorialiste utilisent-ils les moyens de la chimie photographique pour s'éloigner de l'objectif initial de Daguerre et consort et essayer de reproduire dans leurs photos l'atmosphère de la peinture impressionniste et symboliste ? N'est-ce pas un peu en contradiction avec les moyens qu'ils utilisent et à contre-courant de la pratique photographique d'alors ?

 

Ma référence à Mapplethorpe ne visait que sa série sur les fleurs, et notamment les arums. Il n'a jamais pris de cliché d'un pétale d'arum taché de rouille et n'a ainsi jamais établi de lien avec la défloration des femmes et l'exposition publique de son résultat. J'ai cité ce grand photographe, car j'ai fait une série sur les arums et que, dans cette série, ces taches de rouilles ont réveillé en moi des souvenirs culturels (tu sais...l'intention du photographe qui l'habite parfois lorsqu'il presse le déclencheur et qui donne à sa pratique une élévation qui transcende le célèbre "clic-clac merci Kodak" tout de même un peu abrutissant). Je ne peux m'empêcher de me demander ce que tu penses des photographes actuels qui décident de retourner au labo argentique dans une époque où le numérique rend tout ce fatras archaïque, révolu en somme. Ton avis m'intéresse, car c'est le chemin que je prends et tes conseils me seront très précieux pour éviter les chausse-trappes.

 

Les posts que tu as l'amabilité de déposer sur mes images sont toujours très éclairants et m'aident à progresser en dépit de la concision de leurs arguments. Mais je te suis reconnaissant d'avoir l'obligeance de poser un regard si clément et objectif sur mes balbutiements.

 

Bien cordialement,

Thomas,

Docteur en histoire de l'art contemporain - Université Sorbonne- Paris IV

Ancien conservateur de musée, commissaire de nombreuses expositions sur la photographie moderne et contemporaine 

 

p.s. : je livre à ta réflexion ce propos de Piet Mondrian (l'un des trois créateurs de l'art abstrait avec Kandinsky et Malévitch), celui qui a peint des tableaux géométriques avec des remplissages de couleurs primaires. On se demande d'ailleurs quelle mouche a piqué Saint-Laurent lorsque le couturier a réutilisé l'oeuvre du peintre pour créer des robes dans les années 60 : n'est-ce pas un peu antinomiques d'enfermer les courbes et les rondeurs sensuelles de la femme dans des prisons géométriques aux tissus à motifs pauvrement répétitifs ? Et n'est-ce pas un peu antinomique qu'un couturier homosexuel habille des femmes ? Que connaît-il à leurs corps, je vous le demande Monsieur ? Je crois qu'il y en aurait plein d'autres qui batifolent dans les chiffons, décidément notre société va à vau-l'eau  et sa morale fond comme neige au soleil !

 

Bref, Piet Mondrian avouait à un ami qu'il se promenait toujours avec un dessin admirable sur lui qu'il avait exécuté dans sa jeunesse, car il estimait "qu'il est toujours utile de montrer à certaines personnes ce qu'on pourrait être capable de faire pour rassurer leur conception esthétique parfois un peu circonscrite, mais que l'on a décidé une fois pour toutes de ne pas faire afin de rester en accord avec soi-même.

Citer

Photo de thomasbordaldea thomasbordaldea 18 déc. 2018

Le Cygne

 

 

 

181218104526500557.jpg

 

 

 

 

Gémellité

 

 

181218104612166265.jpg

 

 

 

Citer