←  Tutoriels et utilités

Forum Olympus France

»

Les Réglages Des Bases

Photo de JeanLou JeanLou 22 nov. 2009

Voici un petit résumé des conseils pour un réglage rapide de nos boitiers.

  • Mode Priorité Ouverture (Mode A)

C’est le mode le plus simple à maitriser.

Ce mode permet de choisir l’ouverture du diaphragme, l’APN choisi la vitesse qui ira bien. Il permet de contrôler la profondeur de champs voulu : plus la valeur est faible, plus la zone de flou est grande en dehors de la zone netteté (faible aussi) et plus la valeur est importante, plus la zone de netteté est grande.

S'agissant d'un portrait, il importe de disposer (généralement) de la profondeur de champ la plus courte afin de détacher le sujet photographié du fond sur lequel il se trouve : le sujet est net et le fond se trouve "out of focus", dans une zone de flou donc. Un portrait nécessite donc de travailler à grande ouverture (pas plus de f/4.0, idéalement f/2.0 voir f/2.8 au max, le choix en objectifs à grande ouverture étant assez limité).

S'agissant d'un paysage, il importe au contraire (généralement encore une fois) de disposer de la profondeur de champ la plus étendue.
On travaillera donc à de petites ouvertures : entre f/5.6 et f/11.
On évitera de dépasser les f/11 pour éviter les effets de diffraction, néfastes aux qualités de piqué des objectifs.

S’agissant de macrophotographie… à compléter par les pros de la macro !!!

Ensuite, il faut vérifier la vitesse de prise de vue, afin que l’on ne soit pas en dessous 1/(2 x longueur de focale). Mais l’on peut, avec la stabilisation, et si vous n’avez pas trop la tremblante, aller à 1/longueur de focale.

Par exemple à 150mm, il ne faudrait pas prendre à une vitesse moins de 1/300s pour ne pas avoir trop de bouger. Mais 1/150s peut aussi aller, voir 1/100s. Mais il faut bien retenir sa respiration…

  • Le réglage des Iso

Ce réglage de Iso permet de régler la sensibilité du capteur à la lumière (comme l’on faisait le choix des pellicules argentiques).
Plus elle est faible et plus l'image sera propre, sans bruit numérique. A utiliser en cas de bonne luminosité.

En cas de faibles lumières, il faut pousser la sensibilité par exemple, mais on est alors plus sensible au bruit numérique.

En plein jour, à pleine lumière, on règlera son boîtier à la sensibilité nominale du capteur, soit :

- 100 ISO pour les boîtiers E-1, E-3, E-300, E-400 et E-500;

- 200 ISO pour les boîtiers E-410/420/450, E-510/520, E-620 et E-30

La lumière baissant, il faudra monter en ISO afin de conserver une vitesse d’obturation suffisante.

NB : Attention, la montée en ISO provoquera l'apparition de grains sur les photos (le fameux bruit), plus ou moins vite selon le boîtier. C'est tout à fait normal.
Bien entendu, les boîtiers les plus récents sont sur ce point plus performants que les anciens.

  • La balance des Blancs

C'est le bouton WB. Laissez-le sur Auto, l'APN ne s'en sort pas mal en règle générale.
Si ça ne vous convient pas, vous pourrez soit choisir au développement un autre réglage (si vous avez shooté en RAW), soit forcer le plein soleil même en intérieur ou au flash !

  • La Stabilisation

C'est le bouton IS, pour les boitiers disposant donc de cette fonction (E-510, E-520, E-620, E-30, E-3 et E-P1/E-P2)

IS1 est le réglage que vous devrez faire par défaut (stabilisation dans les deux sens)

IS2 c'est stabilisation verticale seule pour faire des filés horizontaux.

IS3, quand il existe, c'est stabilisation horizontale seule pour faire des filés quand vous mettez votre boitier en position portrait.

Plus de détails/conseils pour l’utilisation du stabilisateur : viewtopic.php?f=31&t=1024

  • Choix du collimateur

Le collimateur central est le collimateur le plus précis et le plus pratique. Il est à privilégier pour être certain que la map (mise au point) est bien là où vous le souhaitez !

  • Autofocus

Bouton AF. Choisissez S-AF+M (simple autofocus + correction manuelle éventuelle).
Vous visez votre sujet dans le collimateur central (cf ci-dessus) vous appuyez sur le déclencheur à mi course, ça fait le point, vous recadrez sans relâcher, vous shootez en pressant le déclencheur à fond.

  • Mesure de lumière

Il existe globalement trois types de mesure de lumière :

- la mesure ponctuelle (ou spot) : à n’utiliser que sur de très fort contre-jour.

- la mesure moyenne (pondérée au centre) : comme son nom l'indique, la mesure est une moyenne entre le centre et l'arrière plan, le centre étant toutefois favorisé dans le mesure.

- la mesure ESP numérique : la mesure est cette fois effectuée sur plusieurs zones.

Il est conseillé de choisir la mesure moyenne ou ESP pour les usages les plus courants.

  • La correction d'exposition

Choisissez dans la configuration que vous corrigez par 1/3 EV (cf dans les menus correction EV) , le plus précis.
Ensuite, c'est le bouton [+/-] à côté du déclencheur + tour de molette (on relâche un fois réglé) ou directement sur la 2ieme molette en fonction des boitiers.

Les APN ont tendance à surexposer et bruler les hautes lumières et cela plus ou moins en fonction des objectifs utilisés.
Par défaut une compensation d'au moins -1/3 EV est nécessaire. Une correction de -2/3 est même recommandée dans beaucoup de situations.
Il est possible de déboucher des noirs en post traitement mais il est quasiment impossible de rattraper des zones cramées. Il vaut mieux sous exposer que sur exposer.

  • Le choix du format de sauvegarde

Ici le débat peut être long et rugueux. Raw ou Jpeg ?

Le mode Raw est le meilleur choix. Il enregistre votre image brute de capteur, sans réglages destructifs, et ça vous permet de traiter vos photos via le logiciel fourni avec votre boitier avec toute la latitude possible. Vous n'avez plus trop à vous préoccuper de tonnes de réglages à la prise.

Mais le meilleur choix (à mon point de vue) est le Raw + Jpeg : vous avez tous les avantages de post traitement du Raw et le Jpeg, si le rendu vous convient, la photo est déjà prête sans devoir passer par la case post traitement pour les fainéants comme moi. Le seul inconvénient, c’est que ça prend presque 2 fois plus de place sur la carte !!!


Merci à Doubichou pour le complément du topo :super:

Ce message a été promu en article
Citer

Photo de fama13 fama13 22 nov. 2009

Du renouveau :MDRien:
Citer

Photo de lgwn lgwn 22 nov. 2009

j'ai une tite question sur les zizos
pour le 510 par exemple qui peut descendre a 100 iso pourquoi est il conseillé de descendre qu'a 200
"- 200 ISO pour les boîtiers E-410/420/450, E-510/520, E-620 et E-30"?????
sinon merci JeanLou pour ce petit review
Citer

Photo de doubichou doubichou 22 nov. 2009

C'est à cette sensibilité que le capteur du E-510 (et des autres) dispose de la meilleure dynamique.
Citer

Photo de lgwn lgwn 22 nov. 2009

ok super merci pour la precision :super:
Citer

Photo de Nicolas Nicolas 23 nov. 2009

Super topo que voila :super:
Citer

Photo de spongejoj spongejoj 12 janv. 2010

Très pratique cette petite mise au point en cas d'oubli !
Je comprenais rien aux modes de mesure notamment. (D'ailleurs à quoi servent ces modes ? A avoir des infos plus juste lors des
conseils d'exposition sur l'ecran lors de la prise ?)
Citer

Photo de JeanLou JeanLou 12 janv. 2010

D'ailleurs à quoi servent ces modes ? A avoir des infos plus juste lors des
conseils d'exposition sur l'ecran lors de la prise ?

Les différents modes de mensures permettent à l'APN de prendre une meilleure mesure de lumière sur la photo afin d'exposer correctement la photo en cas de contre jour, de forte luminosité ou au contraire en faible luminosité. En fonction du mode de mesure, la photo sera mieux exposée en fonction de ton désir si tu travailles en mode auto, program ou priorité (vitesse ou ouverture). Elle n'a par contre que peu d'interet quand tu es en mode manuel, sauf peut etre pour l'info de mesure dans du viseur.
Le meilleur moyen de comprendre son fonctionnement, c'est de jouer avec en mode auto par exemple ou en priorité ouverture et tester sur un cas ou la mesure ESP est faussée par de grands écarts de lumière...
Pour info, ca n'est qu'au bout de 1 an de photo que j'ai commencé à vraiment jouer avec et commencé à assimiler ces détails :super: :harf:
Citer

Photo de spongejoj spongejoj 12 janv. 2010

Merci pour l'explication, je suis en Manuel 90% du temps donc peu d'intérêt à priori mais je ferais des tests à l'occasion pour voir les écarts que ça peut engendrer. Qui sait, ça donnera peut-etre des résultats intéressants :super:

Une autre petite question d'ailleurs : sur quoi réglez vous le "mode image" ?? Je suis en Vivid par défaut, faute de savoir à quoi les autres réglages correspondent. (Les variables auxquelles on peut accéder pour chaque mode ne m'aide pas à voir plus clair dans ces presets xD)

Merci encore pour votre patience, ça fait plaisir d'avoir affaire à des passionnés qui prennent plaisir à transmettre leurs connaissances !
Citer

Photo de fama13 fama13 13 janv. 2010

jutilise 3 modes (E 3);

vivide : quant je pense que l eclat des couleur est utile (matiére, fleurs, ciel ...)
naturel : paysage, rue, nuit ...
portrait : portrait ;)
Citer

Photo de Jige_24 Jige_24 13 janv. 2010

Raw+JPG. J'ai fait ça à une certaine époque, et puis je me suis aperçu que je n'utilisais jamais la version JPG. Donc je ne photographie plus qu'en RAW. En plus toute ma Photothèque est organisée sur les RAW pour l'archivage avec Bibble 5 et sur IviewMediapro pour les versions développées JPG. Seul inconvénient de cette structure, ça m'oblige à saisir 2 fois les mots clés : Une fois dans Bibble et une autre fois dans IviewMediaPro.

J'avais envisagé il y a qq temps de tout faire avec Bibble5 ( Raw et JPG après développement), mais à l'expérience IviewMediaPro a certaines fonctions dont j'ai du mal à me passer.
Citer

Photo de Ahef Ahef 13 janv. 2010

ah moi c'est le contraire, avant je shootais tout en raw, mais maintenant je shoote en raw+jpg. Le jpg me sert surtout à faire des sélections rapides entre plusieurs photos quasi identiques.
Le seul inconvénient, c'est d'avoir à renommer 2 fois les fichiers : une fois pour les raws et une fois pour les jpg. L'autre inconvénient c'est la place sur la carte mémoire qui se réduit d'autant plus.
Citer

Photo de spongejoj spongejoj 13 janv. 2010

Plutôt content du résultat en Natural pour du paysage (urbain).
Merci du conseil :)
Les autres modes n'ont pas d'usage spécifique ?
Citer

Photo de pb2n pb2n 10 oct. 2011

j'ai une tite question sur les zizos
pour le 510 par exemple qui peut descendre a 100 iso pourquoi est il conseillé de descendre qu'a 200
"- 200 ISO pour les boîtiers E-410/420/450, E-510/520, E-620 et E-30"?????
sinon merci JeanLou pour ce petit review


C'est à cette sensibilité que le capteur du E-510 (et des autres) dispose de la meilleure dynamique.


et dans ce super tuto il est noté dans ce chapitre :
NB : Attention, la montée en ISO provoquera l'apparition de grains sur les photos (le fameux bruit), plus ou moins vite selon le boîtier. C'est tout à fait normal.

Ma question :
la sensibilité nominale du capteur du 510, par exemple, est de 200 iso => quelle est l'incidence sur la photo, en particulier sur un RAW, le fait de passer à 100 iso ?
Citer

Photo de Jige_24 Jige_24 10 oct. 2011

L'incidence est quasiment nulle. Fais la même photo à 100 ou 200 Iso et tu ne verras pas la différence, sauf bien sûr si le fait de descendre à 100 Iso occasionne un flou de bougé du fait du temps d'exposition plus long.
Citer

Photo de pb2n pb2n 10 oct. 2011

Merci de ta réponse.

Quand je descends à 100 iso c'est qu'il y a vraiment beaucoup de lumière (plein été, plein soleil).

Mais si j'avais le choix j'essayais systématiquement d'y descendre car je pensais que la meilleur dynamique était à cette valeur, jusqu'à la lecture du tuto qui indique pour ce boitier 200.
Donc si les deux sont possibles, il vaut mieux que je choisisse 200 iso.

C'est fou ce que je découvre ici. Merci les fofeurs :merci:
Citer

Photo de fama13 fama13 10 oct. 2011

a votre service ! :slt:
Citer