←  Macrophotographie

Forum Olympus France

»

les limites de la comparaison µ4/3 – 24 x...

Photo de jive jive 26 mars 2014

voici un test rapide concernant la distance de prise de vue en proxi- et macro-photographie :

matériel :
objectif M-Zuiko ED 60 mm MACRO (focale "équivalente" en 24 x 36 : 120 mm) sur OM-D E-M1
tête d'objectif Macro-Noflexar 105 mm + soufflet Novoflex sur Nikon F3 (focale proche de 120 mm, à défaut d'être identique))

objet photographié : règle millimétrée, sur laquelle on vise un segment de longueur définie de manière à remplir le format en longueur

essai 1 : segment de 72 mm
rapport de prise de vue : en µ4/3 G = 1:4 env. , en 24 x 36 G = 1:2
distance de prise de vue (objet – plan du capteur) : en µ4/3 d = 35 cm, en 24 x 36 d = 47,5 cm
recul depuis l'avant du parasoleil : 19 cm respectivement 23 cm

essai 2 : segment de 47 mm (plus grand rapport possible avec le soufflet utilisé)
rapport de prise de vue : en µ4/3 G = 3:8 = 0,38 env. , en 24 x 36 G = 3:4 = 0,75
distance de prise de vue (objet – plan du capteur) : en µ4/3 d = 27 cm, en 24 x 36 d = 43 cm
recul depuis l'avant du parasoleil : 12 cm respectivement 16 cm

on voit donc qu'à focale équivalente et grandissement équivalent (à savoir, le grandissement procurant le plein format pour un objet donné), la distance de prise de vue est notablement plus courte en µ4/3 ; le recul pratique, à cause de l'allongement dans un cas et de la mise-au-point interne dans l'autre cas, n'est pas autant affecté ; dans certains cas, c'est la proximité de la tête du photographe qui est gênante pour le sujet, et alors la diférence entre les deux systèmes est significative, dans d'autres cas c'est le recul pratique par rapport à l'avant du système, et alors la différence entre les deux est de peu d'importance

pour le système Nikon je n'ai pas d'objectif à mise au point interne pour la comparaison

voici encore un essai au rapport 1:1 en 24 x 36, même dispositif mais objectif Micro-Nikkor 105 mm sur le soufflet :

essai 3 : segment de 36 mm
rapport de prise de vue : en µ4/3 G = 1:2 = 0,5 env. , en 24 x 36 G = 1:1 = 1
distance de prise de vue (objet – plan du capteur) : en µ4/3 d = 23 cm, en 24 x 36 d = 42.5 cm
recul depuis l'avant du parasoleil : 8 cm respectivement 15,5 cm

ici la différence de recul depuis l'avant du parasoleil est énorme !

NB : le Micro-Nikkor est un téléobjectif à mise au-point externe (longueur variable) mais déplacement interne d'une partie du groupe optique ; le M-Zuiko est un téléobjectif à mise au point interne et longueur constante ; le Macro-Noflexar est une longue focale (donc pas un téléobjectif, distance centre optique-plan image égale à la focale pour une mise au-point à l'infini ; mise au point externe évidemment)

NB : avec un objectif Zuiko de 50 mm de focale (équivalent 100 mm plus proche de 105 mm) les résultats seraient encore plus "dramatiques"

lorsqu'un grand recul est nécessaire, on peut utiliser le Noflexar sur soufflet, mais au prix de quel encombrement ! et on perd l'automatisme de l'exposition (sur Nikon le soufflet Novoflex transmet l'automatisme du diaphragme (valeur et fermeture)) et, ce qui est un moindre mal en macro, de la mise-au-point, le chariot de mise-au-point du soufflet étant beaucoup plus sûr (d'ailleurs pour le M-Zuiko aux grands rapports de grandissement un chariot de mise-au-point indépendant est un accessoire d'une redoutable efficacité)

ma conclusion : il n'y a plus qu'à espérer un objectif macro de 100 à 150 mm chez Olympus ;-) ou peut-être plus simplement un doubleur de focale

à part ça le M_Zuiko 60 mm macro est un petit bijou

résumé :
en proxi- ou macro-photographie, on obtient le même cadrage en µ4/3 qu'en 24x36 pour un grandissement à la prise de vue deux fois moindre, ce qui offre plusieurs avantages, dont à même focale une distance de prise de vue plus grande, donc un éloignement plus grand par rapport au sujet ; mais cet avantage est perdu à ce qu'on appelle focale équivalente autrement dit si la focale utilisée est deux fois plus courte !


exemple : au grandissement 1:1 un objet d'environ 17 mm de long remplit le cadre en µ4/3, alors qu'en 24 x 36 il faudrait un objet de 36 mm, ce qui fait dire à certains que le grandissement 1:1 avec notre matériel est en fait équivalent à 2:1 en 24 x 36, point de vue qui apporte quelque confusion (on n'attend pas du possesseur d'un Hasselblad qu'il s'exprime en termes d'équivalence 24 x 36 ce me semble)

Citer

Photo de Varimagni Varimagni 26 mars 2014

Il existe chez Olympus un soufflet et une bague allonge automatique avec des optiques dédiées à la macro, certes issues de la gamme OM, vieille de quarante ans, mais qui donnent d'excellents résultats. J'ai même recylé une optique Nikkor 50mm f2,8 d'agrandisseur avec une bague d'inversion pour de la vraie macro...

Avec le 135mm sur bague automatique je suis souvent trop prés et je dois me reculer :MDRien: je prendrai bien un 80mm mais il y en a peu et cette focale est très proche du 60 existant en micro 4/3 pour y consacrer des sous.

pour le reste la comparaison avec d'autres formats est pour moi totalement inutile, il y a cinquante ans on pouvait lire les mêmes arguments entre le 6X6 et le 24X36...
Citer

Photo de jive jive 27 mars 2014

j'ai eu l'occasion en son temps de travailler non seulement avec le soufflet olympus, mais aussi avec tout un système de cette marque dédié à la macro : statifs, éclairages etc.

olympus était un grand spécialiste de la photo scientifique et son matériel très performant ; dommage que ce domaine d'activité ait été abantonné
Citer