←  Tutoriels Reflex 4/3

Forum Olympus France

»

Bienvenue sur Forum Olympus France , Invité


Forum Olympus France réunit plusieurs millier de membres aux quatre coins du monde. Tous motivés par la même passion de la photographie et par le même esprit de convivialité et d’entraide.

Quelque soit la marque de votre appareil photo, si votre passion est la photo venez nous rejoindre, nous ne sommes pas sectaires !!

Forum Olympus France ne comporte aucune publicité abusive contrairement à d'autres « sites » qui les rendent « obligatoires, inévitables » !

Vous pouvez naviguer en toute tranquillité sur la totalité de notre espace sans subir ces désagréments !


En vous inscrivant vous aurez accès à l’ensemble du forum et rejoindrez une communauté qui vous permettra de partager votre goût pour la photographie.

Vous trouverez ici des invitations gratuite pour le Salon de la Photo 2015 !!


Que vous soyez débutant ou confirmé, venez échanger vos points de vue, vos techniques photographiques !




* * * * *

Profondeur De Champ Et Hyperfocale


Profondeur de champ et hyperfocale


  • La profondeur de champ (pdc) est la zone de netteté qui s'étend de part et d'autre du plan de mise au point.
  • J'attire l'attention de tout le monde sur un point important :
  • c'est de netteté qu'il s'agit et non de flou, contrairement à ce que laissent supposer certains livres ou articles écrits par des graphistes qui vous proposent d'augmenter la profondeur de champ en floutant certaines zones de votre photo !
  • Un peu comme si on vous expliquait que pour augmenter votre ration de calcium, il faut boire moins de lait !!!
  • La profondeur de champ est donc une notion centrale en photographie, et si l'on veut maîtriser ce que l'on fait, il faut impérativement mémoriser ce qui suit.
  • La pdc est fonction de plusieurs facteurs :
  • la longueur de la focale : longue focale, courte pdc ; courte focale, grande pdc ;
  • l'ouverture du diaphragme : grande ouverture, courte pdc ; petite ouverture, grande pdc ;
  • la distance de mise au point (map) : map rapprochée, courte pdc ; map éloignée, grande pdc
  • La pdc s'étend donc de part et d'autre du plan de mise au point.
  • Le rapport est approximativement de un tiers devant pour deux tiers derrière.
  • Ces règles restent valables quand on opère en macro, mais attention : la pdc s'évalue alors en millimètres, voire en fractions de millimètre...
  • Si vous retenez ça, c'est l'essentiel.
  • Ce qui suit est là pour faire le tour complet de la question, mais n'est en rien indispensable pour maîtriser la photo.
  • D'autant plus que si on ne veut pas s'arracher les cheveux (vous allez voir que c'est bien assez compliqué comme ça), il vaut mieux ne se lancer dans l'hyperfocale qu'avec des optiques fixes, ce qui ne correspond pas à l'équipement majoritaire sur ce forum.
  • Vous entendrez donc parfois parler de l'hyperfocale.
  • Il s'agit d'une distance de mise au point magique, puisqu'elle offre une profondeur de champ s'étendant de la moitié de cette distance à l'infini. En fait de netteté, certains spécialistes font observer qu'il s'agit d'une netteté un peu approximative, mais on ne va pas chipoter !
  • Comment trouver l'hyperfocale ? That is the question !
  • Le calcul fait intervenir trois facteurs :
  • la focale de l'objectif (notée F) : d'où l'intérêt d'être équipé en optiques fixes !
  • le diaphragme choisi (noté f) : du coup, l'hyperfocale change chaque fois que vous changez de réglage !
  • le cercle de confusion (noté c)... Il s'agit du diamètre (exprimé en mm) des deux plus petits cercles strictement tangents que l'on puisse distinguer à l'oeil nu sur un négatif.
  • Pour simplifier les choses, cette notion varie en fonction de la taille du négatif (ou de son équivalent numérique, le capteur)
  • Une fois que vous avez tout ça en main, il ne reste plus qu'à appliquer la formule de calcul de l'hyperfocale H : H = F² / (f x c)
  • Bon, heureusement, il y a plus simple, mais réservé aux détenteurs d'objectifs anciens et de quelques rares objectifs contemporains.
  • Passez en mode manuel ou en priorité diaphragme, et choisissez une ouverture, si possible petite.
  • Tournez la bague de mise au point pour amener l'infini en face du repère.
  • Et hop : en face du diaphragme choisi, on lit la distance de map minimale qui se trouve être l'hyperfocale.
  • Il n'y a plus qu'à faire la mise au point à cet endroit là et le tour est dans le sac. Exemple : hyperfocale à 4 m, mise au point à 4 mètres, netteté de 2 mètres à l'infini.
  • En fait, l'hyperfocale n'est plus aussi vitale à connaître aujourd'hui qu'autrefois.
  • Elle était surtout utile aux reporters qui opéraient sur des terrains agités, et leur permettait d'éviter de refaire sans cesse la mise au point : en fonction des conditions rencontrées, ils se choisissaient une fois pour toutes un diaph, une vitesse et une mise au point, et pouvaient alors se concentrer sur ce qui se passait et sur le cadrage.
  • Avec l'autofocus, la question n'est plus vraiment d'actualité. Elle est cependant à connaître si l'on veut obtenir une pdc à peu près maximale.



2 commentaire(s)

Commentaires

Ta67ngo, 23 janv. 2013 - 14 : 32

Merci pour ce tuto qui ne nous prend pas la tête, mais explique de manière simple et compréhensive les notions d'hyperfocale et de profondeur de champ.
En prime, sans calcul, on peut facilement l'appliquer avec les objectifs anciens (bagues de diaphragme et de profondeur de champ manuelles). C'est maintenant quasi impossible avec les objectifs "récents".
Un progrès, l'AF, mais pas sans contre partie.

Doberman, 04 oct. 2013 - 13 : 53

Oui, c'est clair et net. Merci.

Voir d'autre Contenu


Commentaires Récents


139 utilisateurs actifs : 124 invité(s), (durant les 60 dernières minutes)


Bing, Googlebot-Mobile, Google Mobile, nono23, Jige_24, PASCAL11, Alexa, Sylvain, NiT, tasmanian, Facebook, DBOURRY, Mendulphin, olymtok, Latimus, Raids, bibiyan, Urunhe, pb2n, cg10